La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 

Faire revivre les traditions d’autrefois

 

AQLF du Sud-Ouest

Dimanche en matinée s’est tenue une messe des violoneux en l’église de Saint-Zotique. La cérémonie, suivie d’un dîner et d’un après-midi tout en danse et en musique, a été organisée par l’Association québécoise des loisirs folkloriques (AQLF) du Sud-Ouest.

 

Fort populaire auprès des Vaudreuil-Soulangeois, la messe a attiré une foule nombreuse. « De 15 à 20 joueurs de violon membres de l’Association ont joué des morceaux avant et après la messe. Pendant celle-ci, ils ont joué des morceaux appropriés à la cérémonie », a indiqué Pierre Savaria, président de l’AQLF du Sud-Ouest. À la suite du succès de la première édition de la messe des violoneux de Saint-Zotique l’an dernier, l’AQLF a renouvelé l’expérience. « Nous organisons deux messes des violoneux par année : une en août à Saint-Timothée et une en novembre à Saint-Zotique », a ajouté Pierre Savaria.

Après la messe, de nombreuses personnes se sont rendues au sous-sol de l’église, où s’est tenu un dîner. Au total, 182 Vaudreuil-Soulangeois ont pris part au repas. Puis, en après-midi, Pierre Savaria a animé les danses et les danses carrées, auxquelles ont participé membres et non-membres du regroupement.

« L’AQLF du Sud-Ouest compte 250 membres et une vingtaine de musiciens, parmi lesquels deux joueurs d’accordéon. Les musiciens se regroupent tous les jeudis pour répéter des pièces sous la direction de Germain Leduc », a souligné le président du regroupement.

Outre les après-midis folkloriques qu’ils organisent, Pierre Savaria et quelques membres de l’AQLF se rendent régulièrement dans les écoles primaires et secondaires pour perpétuer et promouvoir le folklore québécois, principalement en danse, en musique et en chanson. Pierre Savaria souligne d’ailleurs que les jeunes aiment en apprendre sur les traditions québécoises. « Ils adorent danser, pour autant qu’on ne les regarde pas, sinon ils seront gênés », a-t-il précisé.

En décembre, Pierre Savaria et ses collaborateurs donneront des ateliers aux élèves des écoles primaires Harwood, Hymne au Printemps et à l’Orée-du-Bois, de même qu’aux élèves de l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes.